Forum Annexe au Jeu en Ligne - Les Royaumes Renaissants - Pour l'Archevêché de Vienne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  ROMEROME  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée de Pygaer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pygaer
Fidèle
Fidèle
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Localisation IG : Annecy
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Arrivée de Pygaer   Ven 21 Mai 2010 - 12:38

Après les politesses de rigueur, Pygaer suivit donc le Père Guillaume de Baskerville dans son bureau. Une fois arrivé dans ledit bureau, Pygaer prit place et attendit que le Père Guillaume lui prête attention

Lorsque ce dernier l'autorisa à parler, il se râcla la gorge et prit la parole:


"Mon père, pardonnez-moi mais c'est une primeur pour moi et je ne sais pas très bien par ou commencer. Je viens en fait pour me renseigner sur les possibilités d'un divorce et j'aimerai connaitre la procédure à suivre. Je tiens tout d'abord à vous remettre ceci. Il s'agit d'une lettre de Messire Raboude de Ligne, ambassadeur apostolique qui a constaté certains vices de procédures en ce qui concerne l'organisation de mon mariage"


Pygaer lui tendit la lettre

Citation :


Aux autorités épiscopales de Vienne



Nous, Raboude Mondrianus de Ligne,
Ambassadeur Apostolique de la Hollande,



Confirmons devant vous et devant le Très-Haut,

Que nous avons constaté, aujourd'hui XVIII mai 1458, divers vices de procédure, selon le Livre 1 du Droit Canon - Ad mundi salutem per sanctificationem, en ce qui concerne la cérémonie du mariage de Messire Pygaer et Dame Fleury, qui a eu lieu le VI décembre de l'an de Grâce MCDLVII.

Nous avons constaté qu'il y a aucune trace d’enregistrement du mariage de Messire Pygaer et Dame Fleury, ni dans les registres centraux de Rome (http://registresea.lightbb.com), ni dans les couloirs de Cologne (http://provinciekeulen.forumactie.com). Nous avons trouvé des témoignages écrits dans les terres familiales de la famille Tailleur, qui datent du 6 décembre 1457 (http://familiefora.actieforum.com/st-marie-madeleine-van-tailleur-f69/huwelijk-pygaer-en-fleury-6-december-t1048.htm).

Pendant la cérémonie, la chapelle St. Marie-Madeleine de Tailleur n'était pas consacrée par la Sainte Curie, la consécration date de 24 mars 1458. La cérémonie a été effectuée par Nikolaj de Ligne von Rostov, archidiacre de Utrecht, mais le chapelain officiel en mars 1458 était Dame Arkimbo Tailleur.

Étrangement, chaque référence détaillée de la chapelle pendant la cérémonie était "Chapelle de St. Anna" et non "Chapelle de St. Marie-Madeleine". Nous exprimons notre stupeur pour le fait que nous n’avons trouvé aucun trace du dicte "Saint Anna" dans le Dogme. Nous ajoutons l'invitation pour la cérémonie pour confirmer nos propos. (voir ci après)

Au sein du Diocèse de Utrecht, nous n’avons trouvé aucune trace d’une demande, où d’une autorisation du Diocèse, pour l’organisation d’une cérémonie dans une chapelle.

Nous sommes disponibles pour répondre autres questions et de donner autre informations qui regardent le Diocèse de Utrecht.



Veuillez accepter mes salutations Aristotéliciennes,



Fait à Utrecht, le XVIII mai de l'an de Grace MCDLVIII,

Raboude Mondrianus de Ligne


Après quelques secondes, il reprit

"Voici les fameuses invitations, utilisées pour inviter les personnalités, en français et en néerlandais

Parchemin1

Parchemin2

"Je vous laisse le temps de compulser ces informations et après je répondrai à vos questions et vous dirai tout ce que vous désirez savoir

Il remit l'ensemble du dossier au Père Guillaume et attendit patiemment que celui-ci ait terminé sa lecture



Réencoage des Spoiler par Ljd Guillaume... ce code ne fonctionne plus depuis quelques mois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Baskerville
Exorciste
Exorciste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Localisation IG : Nancy ( diocèse de Toul)
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Arrivée de Pygaer   Mer 26 Mai 2010 - 7:47

Guillaume proposa une chaise à Pygaer

Guillaume prit tout les papiers et en commença la lecture attentive mais ses lèvre sèches le rappela à l‘ordre..


Vous me permettez?

Puis il lui montra deux petit gobelet et du vin.

En souhaitez vous mon fils? Cela me permettra de bien lire.

Il souri à Pygaer.

Après avoir servit deux verres il en offrit un à Pygaer, quant-à lui il s’installa sur sa chaise, puis reprit sa lecture.


  • aucune trace d’enregistrement


Hum ça encore… les papiers ça se perd, surtout sur les routes non sûr qui se font le terrain de pillage en tout genre. Se dit il

  • la chapelle St. Marie-Madeleine de Tailleur n'était pas consacrée par la Sainte Curie


Tiens c’est la curie maintenant qui s’en occupe?

Hum, Bon encore que si la chapelle n’est pas consacré, soit… dit il a Pygaer. mais ce que je trouve bizarre c’est que si il n’y a aucune trace de ce mariage, il n’y a aucune preuve non plus que vous vous y étiez marié.

A mon avis il faudrait faire intervenir l’évêque, le chapelain, les témoins de l’époque de ce mariage. Afin de prouver l’authenticité de la chose déjà.

Mais je n’ai pas l’impression que ce que vous voulez c’est prouver le mariage, mais essayer d’utiliser les faille administrative de ce mariage pour le faire annuler. Ais-je bien compris?


  • chaque référence détaillée de la chapelle pendant la cérémonie était "Chapelle de St. Anna"


Il souri à Pygaer.

Encore que… Toujours à l’époque, les mauvais entendu son de rigueur, et en plus ce n’est pas un nom que l’on consacre, mais un lieu. Encore que l’on consacre une chapelle en fonction du saint. se dit il

  • nous n’avons trouvé aucune trace d’une demande, où d’une autorisation du Diocèse, pour l’organisation d’une cérémonie dans une chapelle.


Fit un dernier soupire

Encore que là c’est plus grave. Mais cela n’annule toujours pas le mariage.
Cela ne rend que justiciable la propriétaire de la chapelle, ainsi que l’officiant. Mais cela n’est qu’a la décision de l’évêque concerné. En gros l’évêque peu, à la rigueur, envoyer l’officialité mais cela n’annulera pas le mariage.


Il toussota pour se laisser le temps de faire un petit récapitulatif et reposa les papiers sur la table qu’il y avait entre Guillaume et Pygaer.

Mon fils, j’ai l’impression que vous voulez utiliser les failles de l’époque pour régler vos affaires d’aujourd’hui.

Cependant j’imagine la réponse de l’officialité qui s’occupera de votre affaire.

Comme cela est bizarre, vous venez le jour où cela ne vas plus dans votre mariage afin de le faire annuler et rendre votre situation canonique stable. Mais à l’époque, j’imagine que vous l’aviez remarqué aussi. On a du vous en prévenir! Mais vous n’est pas venu nous le dire.

Et nia nia nia….

Sont tatillon là haut!


Il reprit les papiers, jetant un dernier regard.

Voyez, je ne pense pas qu’il faille voir l’affaire sous l’aspect canonique, car personne n’acceptera cela.

On ne s’arrange pas avec le Droit Canon que lorsque cela nous arrange, voila la réponse qu’ils vous donneront.

Non non, mon fils, cela n’est pas la bonne approche, de plus cela sera mal vue, et vous vous enfoncerez dans une sorte de défense à moitié vaseuse sur le Droit Canon.

Or je ne pense pas que vous aillez les reins qui pourrait vous aider à affronter le Droit Canon. Il est trop complexe pour un néophyte.


Il regarda par la fenêtre en sirotant son vin. Puis se leva et alla en direction de la fenêtre pour aller voir ce qu’il se passait au dehors.

Mon fils, Dame Isys à l’époque m’avais parler de la disparition de votre femme.

Une disparition du domicile conjugale, sans donner de nouvelle.

Elle serait revenu il y a quelque jour puis reparti de plus belle?

Je pense que c’est par là qu’il faut aller.

Mais sachez une chose, un divorce est une chose longue et compliqué. Et les juges n’aide pas a accélérer la chose.

Si il était trop simple de divorcer, tout le monde prendrait le sacrement du mariage pour une chose futile. Hop on se marie et dans deux jour on divorce, au troisième on se remarie avec un ou une autre.

Alors soyez patient mon fils.



HRp:
Dsl pour les fautes... Je corrigerais plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-carnets-d-art.forumactif.com/forum.htm
pygaer
Fidèle
Fidèle
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Localisation IG : Annecy
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Arrivée de Pygaer   Ven 28 Mai 2010 - 21:20

Pygaer avait écouté en silence tout ce que lui avait dit le Père Guillaume. Il se rendait compte que le serviteur d’Aristote n’avait pas vraiment tort et que cette voie semblait assez aléatoire et remplies d’embûches. Il accepta le verre tendu, prit une gorgée pour s’éclaircir la gorge et s’adressa au Père Guillaume assis en face de lui:

"Mon Père, Messire Raboude, l’auteur de cette lettre que je viens de vous donner avait également attiré mon attention sur le fait que cette intervention serait peut être vaine mais il fallait la tenter…Vous dites que je cherche une faille pour me sortir de ce mariage, mariage qui, je m’en rends compte a présent a été une grossière erreur même si j’ai fait tout mon possible pour le faire marcher. Je vous assure mon père que j’ai vraiment tout fait pour réussir ma vie avec elle seulement la dame en question a changé du tout au tout en quelque temps. Ledit sieur Raboude avait lui aussi attiré mon attention sur un passage des textes qui disait :

Citation :
En cas de disparition, éloignement, retraite spirituelle du conjoint pendant un temps supérieur à deux mois, et qu’il refuse tout contact, le mariage peut-être annulé, mais le remariage interdit pour celui qui a été reconnu coupable d’abandon conjugal.

Permettez-moi donc de vous narrer mon histoire…. "


Pygaer reprit une gorgée, ferma les yeux pour mieux se concentrer et se mit à raconter ses derniers mois

"J’ai rencontré la dame Fleury Tailleur au début de septembre 1457, à l’occasion d’une réunion de travail avec sa sœur, la comtesse Laralaika de Hollande. A cette époque, je venais de perdre un ami très cher, le duc Louis1er de Bielle et ma relation avec la Dame Anabase de Donato venait de voler en éclats….J’étais décidé à rester célibataire mais la dame Fleury elle semblait avoir d’autres idées car immédiatement elle a démontré un certain intérêt et un intérêt certain pour ma personne….

Pendant les deux mois qui suivirent, j’ai tenté par tous les moyens de faire comprendre à la dame que j’éprouvais de sérieuses hésitations mais elle revenait chaque fois à la charge…J’avais beau invoquer la différence de langue, le déménagement vers un pays étranger, les mœurs différentes, rien n’y fit, au contraire même.

Comme vous le savez mon Père, la volonté d’une femme est parfois aussi tenace que la volonté d’Aristote et à la longue elle eut raison de mes réticences…Il faut dire qu’à la même date j’avais des doutes quant à ma vie en Savoie et j’avais envie de réussir autre part. Je pris donc les devants et nous partîmes ensemble vers la lointaine Hollande. Le voyage d’une vingtaine de jours se fit en rapidité, sans échange de mots, ce qui eut l’heur de m’étonner mais je mettais cela sur le compte de l’énervement du voyage.

Une fois sur place, elle me présenta à sa famille et je dois avouer que le début fut prometteur. Je fus promptement nommé ambassadeur de trois postes, je fus élu diacre au sein de la prestigieuse université de Leiden, on pensa même à un moment me confier le poste de chancelier du Comte et enfin, elle et moi devenions novice au sein de l’Ordre teutonique. Tout semblait aller pour le mieux donc…si ce n’est un léger problème, à savoir que ma future épouse tenait à tout prix à son titre de baronne qu’on lui « devait » selon elle eu égard à sa longue série de mandats. Las, ni sa sœur ni son frère qui succéda à sa sœur à la tête de la Hollande ne lui donnèrent satisfaction ce qui fut le début d’une période assez difficile. Elle se renferma sur elle-même, provoquant même un débat sur le forum la halle de la ville pour tenter d’obtenir satisfaction….Heureusement le mariage approchait et le 6 décembre, le grand jour arriva….Enfin le grand jour…je me retrouvai seul à l’entrée de la chapelle qui n’existe pas à accueillir seul chaque invité, qu’il soit néerlandophone ou francophone, tandis que ma future épouse se bornait à boire du thé et du champagne, devisant gaiement dans sa chambre avec ses amies et me laissant tout sur les bras. Voulant à tout prix réussir ce beau jour, je ne m’occupais pas de cela et fis ce que je devais faire…A la fin elle arriva et nous fûmes unis dans la chapelle de famille qui était inexistante par un chapelain qui n’était pas le chapelain de famille…enfin soit

Peu de temps après, soit le 7 janvier nos filles naquirent….et à nouveau, son attitude me sembla bizarre. Lors de l’accouchement elle semblait fort distante n’attestant de sa présence qu’a deux occasions….Nos filles (jouées par des LJD) eurent la bonne fortune de naître seules pratiquement et cela sans que ma femme ne montre d'intention de voir les enfants… "


Pygaer ferma les yeux en repensant à cet accouchement, reprit ses esprits puis poursuivit son récit

"A partir de ce moment là, tout s’accéléra…elle semblait distante, indifférente, ne s’occupant point de ses enfants…Elle ne venait même plus au domaine familial, préférant s’absenter plusieurs jours sans se nourrir, nous laissant dans l’angoisse moi et ses deux enfants….Elle revenait en vitesse, mangeait rapidement puis repartait pour une nouvelle période d’absence sans nourriture…Entre temps elle en profita pour démissionner de la Cour d’Appel Impériale, elle quitta le parti politique dont elle était une co-fondatrice et elle déposa sa fonction au sein du conseil ducal de Hollande et ce sans aucune véritable raison…

Nous fîmes notre possible pour attirer son attention mais sans grand résultat…La seule fois où elle refit surface fut de quelques minutes à l’occasion de la présentation du fiancé de notre Linda Christelle soit à l’âge de 16 ans de celle-ci. Et là encore le message fut laconique : 3 phrases et puis s’en alla…

La situation empira, les absences se firent de plus en plus nombreuses…."


Pygaer ne put s’empêcher de soupirer mais continua néanmoins son récit.

"Je vous ai dit qu’elle et moi étions novices de l’Ordre teutonique…Il s’avère que ledit Ordre faisait partie des Saintes armées qui bivouaquaient devant Genève…Aussi, plutôt que de rester enfermé sans rien faire, je pris la décision de rejoindre l’Ordre aux portes de Genève tout en prévenant les différents membres de ma famille proche: mes filles, ma belle sœur et mon épouse. Je le fis par lettre In Gratibus et je déposais celle de mon épouse sur son bureau, puisqu’elle était à nouveau partie sans manger. En cours de route je reçus 4 lettres en retour : deux remplies de tristesse qui me venaient de mes filles, une compatissante qui venait de ma belle sœur et une de mon épouse qui me disait laconiquement: je comprends, fais attention Fleur…Rien de plus

Je vous assure que mon monde s’écroulait : elle qui semblait si amoureuse au début, semblait maintenant faire preuve d’une indifférence incroyable…. Je filai donc sur Genève où je servis quelques jours avec l’Ordre, y retrouvant quelques amis de Savoie qui appartenaient à un autre Ordre

La question fut vite réglée et on nous demanda de partir et c’est à ce moment là que la Savoie se fit envahir par les Génois. N’écoutant que mon cœur et mon honneur, je me rendis au ban de Savoie et proposai mes services étant donné que je suis toujours noble de Savoie. J’en fis part à mes enfants, mon épouse et ma belle sœur et là je reçus trois lettres : mes filles toujours, ma belle sœur mais point de ma femme. Je n’y prêtai pas trop attention surtout que de nombreux amis vinrent me voir et me firent fête. Etant d’un caractère fort jovial, je me fis également d’autres amis et amies et en fis chaque fois part aux quatre personnes susmentionnées

Ce fut une erreur car je reçus la visite de mon épouse (sur MéSanGe) et je me fis enguirlander comme du pus, pardonnez moi l’expression. J’étais un coureur de jupons, un Français (je suis savoyard…) qui ne pense qu’a trousser les femmes etc… Je vous jure sur ma Foi mon Père, je n’ai jamais trahi mon épouse, je ne l’ai jamais trompée…Elle termina son intervention par : J’ai compris je vais mourir, bon amusement….C’était le deux mars 1458, jour où elle entra au couvent pour une retraite spirituelle. Je n’entendis plus parler d’elle bien que je sois toujours en contact avec mes filles. Lorsque j’appris que mes filles se faisaient baptiser je demandais l’autorisation de me rendre en Hollande pour y assister et cela me fut accordé. Je partis donc avec quelques amis, dont Dame Isys jusqu’en Hollande mais à peine arrivés, nous dûmes repartir puisque la Savoie avait envoyé des soldats en Provence et qu’il fallait du monde pour occuper les casernes. La mort dans l’âme je repartis mais j’eu le temps de serrer mes filles sur mon cœur. De mon épouse pas de trace…sauf que une fois rentré en Savoie, j’eus la surprise de voir qu’elle était sortie de retraite le 28 avril et qu’elle avait était au baptême des filles… mais une fois encore pour quelque minutes, et était repartit très vite. J’avais entre temps confié mes enfants à Raboude et à son épouse et elles s’y trouvent toujours, ce qui prouve bien que ma chère épouse n’en à rien à faire…

Ayant donc appris son retour, je m’empressais de lui écrire deux lettres In Gratibus lui demandant de me répondre et de nous retrouver pour une conversation. Elle m’ignora superbement, préférant partir en voyage d’Utrecht à Leiden et retour puis de reprendre la route du couvent. C’était la soirée du 30 avril : elle était revenue pour deux jours, pour qui ?? pourquoi ? je ne sais…

Depuis ce jour là, elle se trouve en retraite et même sa sœur ne semble pas capable de la joindre…

Voilà Mon Père, vous en savez maintenant autant que moi..Vous m’avez demandé des noms pouvant attester de son absence : je vous donnerais Messire Raboude de Ligne, son épouse Pippa, ma fille Linda Christelle (ig : Jonkvrouwlinda) son compagnon et futur mari Incovedient, ainsi que dame Sybilla qui n’habite plus en Hollande mais en France mais qui était en Hollande au moment des faits

De ces personnes seules Raboude et Sybilla maîtrisent la langue française, les autres non…

Si je puis vous être utile pour quoi que ce soit, je suis à votre disposition…"


Pygaer arrêta enfin de parler. Il était heureux d’avoir pu le faire et se sentait mieux. Il termina son gobelet et attendit la réaction du Père Guillaume



Edit pour changer le terme Forum par Halle, qui est un terme RP, contrairement au terme Forum/ Ainsi que d'autre terme IG en In Gratibus, Verre en Gobelet, poste en Action de présence... Et ceci avec l'accord du joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Baskerville
Exorciste
Exorciste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Localisation IG : Nancy ( diocèse de Toul)
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Arrivée de Pygaer   Ven 28 Mai 2010 - 22:11

Guillaume écouta passionné.

Il se frotta encore et toujours le visage.

Et bien tous cela est intéressant.

Vous m’avez parler de la sœur de Dame Fleury, votre femme. Auriez vous un nom? Et une adresse?

Puis il prépara un petit courrier à envoyer aux témoins mais réalisa qu’il ne parlait que Français.

Hum il faudrait qu’il se le fasse traduire. ( Wink )

          Objet: Affaire de Divorce Pygaer / Fleury

            Bonjour mon enfant,


        Je suis Guillaume de Baskerville, Vicaire Diocésain et Genève.

        Messire Pygaer ma demander de préparer son affaire de demande de
        divorce pour la présenter devant l’officialité Episcopale de Vienne.

        Or Il me faudrait quelques renseignements afin de peaufiner ce dossier et
        simplifier les futurs débat du tribunal épiscopale.

        Pygaer souhaite divorcer de dame Fleury pour les raisons d’un absence
        prolongé.

        Pourriez vous me dire, à quel date, il vous a été possible de constater la
        disparition de Dame Fleury, qui serait rentré au couvent sans prévenir et
        sans donner de nouvelle?

        Dans l’attente d’un réponse positive de votre part,

        Aristotéliquement votre.

          Père Guillaume.


Bien nous attendront leur réponse! Laisse moi dont réfléchir à l’affaire et je reprendrais contact avec vous mon fils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-carnets-d-art.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de Pygaer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée de Pygaer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Pygaer
» Arrivée de Pygaer de Bouvignes
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye Saint-Antoine Siège de la province ecclésiastique de Vienne :: Province Ecclésiastique de Vienne :: Diocèse de Genève :: Bureau de l'Archidiaconesse-
Sauter vers: