Forum Annexe au Jeu en Ligne - Les Royaumes Renaissants - Pour l'Archevêché de Vienne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  ROMEROME  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (4) Messe: Amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume de Baskerville
Exorciste
Exorciste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Localisation IG : Nancy ( diocèse de Toul)
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: (4) Messe: Amitié   Lun 17 Mai 2010 - 18:55

Un office allait être célébré dans la cathédrale de -----------. La moyenne noblesse de la ville se devait d'être présente. Les dames et messire les grâces et les seigneurs, lui-même avaient quitté sa maison de bonne heure le matin pour se rendre à l'église. Parvenus au pied de l'édifice, il descendit la longue route pour se diriger vers l'édifice qui accueillerait ses ouailles.

De plus en plus de monde arriva à l'église, et plus il y avait de monde et plus le Vicaire Diocèsain Guillaume avait le sourire, en effet, officier dans une salle vide c'est comme un acteur sans spectateur, une mairie sans maire, un pêcheur sans canne, un cueilleur sans fruit, enfin c'est d'une solitude!

Guillaume sourire aux lèvres, ne s'attendait tout de même pas à autant de monde pour la messe si tout le temps pouvait être ainsi une messe remplie, alors un membre du culte serait très heureux de venir à Dié pour officier!!!

Guillaume se rendit donc sur l'Autel de l'église pour officier. Enfin une vrai messe!


C'est toujours avant l'aube qu'il faisait le plus noir!

<<>><<>><<>><<>><<>>



Entrez !!! Mes biens cher frères et sœur, entrez !!!
Les épais murs de la cathédrale faisait résonner son « Entrer ».



Très chers paroissiens et paroissiennes ,
Bienvenus dans la maison du Très Haut .
Entrez et venez vous reposer le coeur et l'esprit .


Mes Biens Chers Frères,
Mes Biens Chères Soeurs,

Je vous remercie avant tout pour votre présence ici. J'espère pouvoir vous apporter la confiance!

Nous Allons commencer la Messe en ce très saint jour du ------------!


Commençons d’abord par purifier notre âme en demandant pardon à Dieu, des pêchés que nous avons pu faire ces derniers jours. N’oubliez pas que si l’erreur est humaine, vous devez régulièrement demandé pardon pour celles que vous êtes amenés à faire.

Citation :
Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes frères, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
C'est pourquoi je supplie tous les Saints, et vous, mes frères, de prier pour moi le Créateur notre Dieu. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés

Amen.


Aussi, on va ensemble se faire un petit crédo, parce que c'est la tradition, et que ça ne fera de mal à personne de se remémorer ces saintes paroles..

    Je crois en dieu le Très-Haut tout puissant,
    Créateur du ciel et de la terre,
    Des enfers et du paradis,
    Juge de notre âme à l’heure de la mort.

    Et en Aristote, son prophète,
    Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
    Envoyé pour enseigner la sagesse
    Et les lois divines de l’univers aux hommes égares.

    Je crois aussi en Christos,
    Né de Maria et de Giosep.
    Il a voue sa vie a nous montrer le chemin du paradis.
    C’est ainsi qu’après avoir souffert sous ponce,
    Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
    Il a rejoint le soleil ou l’attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

    Je crois en l’action divine,
    En la sainte église aristotélicienne romaine, une et indivisible,
    En la communion des saints,
    En la rémission des pêchés,
    En la vie éternelle.


A présent, je vais vous lire un passage du livre des vertus.

Le prêtre ouvrit le livre et commença à lire.



[Aristote] Dialogues XII - L'ermite a écrit:
Aristote cheminait en Attique alors qu'il avait rendu visite à un lointain parent vivant à Thèbes. Il était seul, ayant laissé la responsabilité de son école à ses meilleurs élèves. Mais à une bifurcation, il se trompa de chemin et au lieu de redescendre vers la plaine et la ville, il s'engagea dans les collines. Au bout de deux heures de marches, il se rendit compte de son erreur et avisa une habitation isolée. Il décida d'y aller demander conseil sur la route à suivre.

Au fur et à mesure qu'il s'approchait, il se rendit compte que ce qui de loin passait pour une maison n'était une mauvaise cabane adossée aux rochers, masquant grossièrement l'entrée d'une grotte.

Il frappa à la porte et héla, on vint lui ouvrir. L'homme, âgé, était à peine vêtu, et seulement de haillons. Il était maigre et hirsute.


Aristote : "Bonjour, vieil homme. Je me suis perdu et cherche le chemin de Mégare."

Ermite : "C'est si tu y vas, que tu seras perdu."

Aristote : "Je n'ai point souvenir que la ville ou les routes alentours soient à ce point peuplées de brigands."

Ermite : "Qui donc te parle de brigands. Elles sont peuplées d'humains. C'est déjà bien assez dangereux. "

Aristote comprit alors qu'il avait affaire à un ermite.

Aristote : "Dis-moi, es-tu heureux ?"

Ermite : "Si je suis heureux ? Et comment ! J'ai tout ce qu'il me faut : l'eau de la rivière, des oliviers, un petit jardin. Et comme je ne suis pas maladroit de mes mains, je fabrique ce dont j'ai besoin. Je n'ai besoin de rien, ni de personne. Je suis parfaitement heureux."

Aristote : "Un homme ne peut pas se contenter d'une telle vie. Ou alors il n'est pas pleinement."

Ermite : "Balivernes ! Je suis le meilleur des hommes."

Aristote : "Comment le saurais-tu, toi qui ne connais pas les autres ? Etre un humain, c'est vivre selon la vertu. Et la vertu est une pratique qu'on ne peut exprimer qu'avec les autres. Tu vis bien certes, mais tu ne pratiques aucune vertu puisqu'il n'y a personne avec qui tu puisses la pratiquer. Tu vis comme un ours, indépendant. Mais a-t-on vu un ours faire preuve de vertu ? Tu n'es pas un homme heureux puisque tu n'es même pas un humain. Un humain a des amis, où sont les tiens ?"

Ermite : "Mes amis sont la nature, mes oliviers, mes légumes."

Aristote : "Une véritable amitié se fait entre égaux. Tu es donc l'égal d'un olivier : planté et immobile. Tu survis en marge de la Cité au lieu d'y participer comme le fait tout véritable humain. Je vais donc te laisser prendre racine, adieu !"

Et Aristote reprit sa route, descendant vers Mégare.



Allez, vous pouvez vous rasseoir, et tachez de ne pas vous endormir avant la fin du sermon! Celui là, il sera important et devra rester à jamais gravé dans vos esprits!

Je souhaiterais parler de l'Amitié Aristotélicienne. Et pourquoi les hommes qui se fache sont souvent des hommes qui oublit la Foy qui est en eux.

    Un jour tu réaliseras qu’il ne restera que des fanatiques qui s’entretueront dans nos rues et capital pour leur foy respective, faisant des victimes innocente et même cher les enfants.

Voila comment mon précepteur Arthur de Baskerville me parlait des faits divers concernant les disputes religieuse.
Rien pour moi n’est plus doux et rien n’a plus de prix que l’éclat de la rose et l’amour de l’ami. Mais vienne l’ami à me quitter et je n’aurais plus de part aux douceurs de l’été prochain qui s’annonce.
L’amitié aristotélicienne est pour moi le plus qu’importante.

Il y a des heures où l’homme est pris d’angoisse, lorsqu’il doit tenir secrète à l’égard de son ami une chose qu’il a souvent dissimulée avec beaucoup de soin jusque là: l’âme se sert alors irrésistiblement poussé à se communiquer tout entière, à ouvrir même ses profondeurs les plus intimes à l’ami afin que son amitié pour nous s’en accroisse d’autant.

Ainsi moi j'expliquerais les disputes religieuse:

La dispute commence là ou l'amitié Aristotélicienne s'arrête. Quand l'Ermite s'isole, ne se fâche-t-il pas lui même avec le reste du monde? Se jugeant plus pieux que les autres, plus juste, et probablement vrai homme de Foy.
Or en s'isolant il avait oublié l'amitié Aristotélicienne. Ainsi que les vertus aristotélicienne bien sûr.


Il invita tout les paroissiens de ------- et d’ailleurs qui assistait à la messe, à partager Pain du banquet et le vin.



A Présent prions ! mes biens chers Enfants!

Puis venez partager la nourriture du banquet! Festoyons mes frères! Aujourd'hui La viande sera en abondance autour de la table Aristotélicienne!

Puis si vous le souhaitez je prendrais en confession chacun d'entre vous!

Allez en paix mes enfants!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-carnets-d-art.forumactif.com/forum.htm
Guillaume de Baskerville
Exorciste
Exorciste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Localisation IG : Nancy ( diocèse de Toul)
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: (4) Messe: Amitié   Jeu 3 Juin 2010 - 9:17

Fait Annecy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-carnets-d-art.forumactif.com/forum.htm
 
(4) Messe: Amitié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe sur les vertus et les pêchés
» Messe Dominicale
» Sermons et messes
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Messe d'adieu à notre soeur Audra.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye Saint-Antoine Siège de la province ecclésiastique de Vienne :: Les Institutions de Vienne :: Séminaire de Vienne :: Cérémonies types-
Sauter vers: