Forum Annexe au Jeu en Ligne - Les Royaumes Renaissants - Pour l'Archevêché de Vienne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  ROMEROME  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (3) Messe : liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume de Baskerville
Exorciste
Exorciste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Localisation IG : Nancy ( diocèse de Toul)
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: (3) Messe : liberté   Lun 17 Mai 2010 - 18:53

Guillaume finissait de mettre sa tenue d’apparat, il arborait toujours sa petite médaille de baptême que son Parrain Monseigneur Aurélien87 lui avait offert.

En cette belle matinée ensoleillée, le lieu saint fourmillait de clercs, de bedeaux, d'enfants de choeur, de laïcs, qui s'affairaient les uns à nettoyer et astiquer les statues, les autres à fleurir la cathédrale et à disposer les objets liturgiques à leur bonne place pour cette messe. D'autres encore étaient plongés jusqu'au cou dans l'immense garde-robe de la sacristie pour en sortir les ornements liturgiques des grandes occasions, cousus au fil d'or. Enfin, les derniers s'occupaient d'accrocher sur les murs de nouvelles icones religieuse.

Le vicaire, justement, terminait de se préparer dans le presbytère. Un Acolyte l'aida à revêtir sa soutane verte, et ils empruntèrent tous deux le passage qui reliait l’église d’
Annecy au presbytère qu'il avait aménager pour y passer la nuit avant les messes. Cela permettait d'être déjà arriver, et de faire préparer pour quarante-huit heures une église qui n'était plus guère fréquenté à cause de la vacance du siège.
Il demanda à faire sonner les cloches pour prévenir les fidèles qu'un évènement important se préparait, tandis qu'il gagnait la sacristie.
Il passa un surplis, une étole et une chasuble brodées au fil d'or. Puis alla a la rencontre des fidèles

Guillaume avait tout le loisir de contempler l'intérieur de la grande église d‘Annecy.
Quelques fidèles épars se perdaient entre les bancs, lorsqu'il reconnût quelques silhouettes; ---------------.

Il se rappelait encore des premiers échanges qu‘il avait eu avec eux, lorsqu'ils avaient fait leur rencontre, soit à l’entrée de la ville, soit dans les rues, dans les taverne, voir même lors de sa première messe ou pour leur pastorale, puis guillaume organisera plus tard un déjeuner sur l'herbe en compagnie de fidèle, un projet qu’il voulu organiser. D’ailleurs cela était encore un projet pour lui. Et de fil en aiguille, des amitiés était nées. Il la salua donc, d'un signe de tête.

A une époque où la surproductivité était légion, voici que maintenant il aurait presque fallu aller chercher de nouveaux champs au fond des mines ... quoique les champignons ça devait bien pousser quelque part.
Euh oui les champis ... non, pas ceux qu'on voyait des anges avec, mais ceux qu'on pouvait manger avec une bonne fricassée de porc ...
Et voila qu’il fallait aller chercher les fidèles au fond des mines un dimanche. Mais où va le monde.

Mais il alla à la rencontre des fidèles qui était déjà arrivé.




Il envoya son ami --------- sonner la Cloche

<<>><<>><<>><<>><<>>



Entrez !!! Mes biens cher frères et sœur, entrez !!!
Les épais murs de la cathédrale faisait résonner son « Entrer ».



Très chers paroissiens et paroissiennes ,
Bienvenus dans la maison du Très Haut .
Entrez et venez vous reposer le coeur et l'esprit .

Que la paix de Christos et la sagesse d'Aristote soient sur vous .
Je vais commencer par la prière du pardon, car je souhaite que le Seigneur Tout Puissant et miséricordieux nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.
Prions. Enlevez nos fautes, Seigneur, afin que nous puissions pénétrer jusqu'au Saint des Saints avec une âme pure, jusqu'au cercle d'amitié le plus intime.
En suivant l'exemple du Christos ton messie. Amen

Répétez après moi!


Citation :
Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

Le vicaire commença alors !

C’est un constat permanent, mais qui, à chaque fois émerveille : la liturgie parle au cœur de celui qui se met à l’école de l’enseignement d’Aristote.

Si Notre seigneur Aristote nous a libères, c’est pour que nous soyons vraiment libres. Le vent de ‘été nous souffle souvent des idées de liberté. Et ce mois de juillet nous le montre encore comme chaque année, comme le mois d’aout à venir nous le confirmera sans contrainte. Le soleil tranquille, les jours qui se prolongent, le travail qui se relâche, la pression quotidienne qui diminue, oui, nous nous sentons libres. Mais, attention ! Que cette liberté ne soit pas prétexte pour satisfaire votre égoïsme.

La liberté qui s’offre à nous, c’est celle d’un plus grand déploiement de l’amour. Puisque la tension est moins grande, c’est le moment de faire attention aux autres, de prendre du temps gratuit avec son conjoint, ses enfants, ses parents, ses amis, de faire attention à ses collègues, de les écouter, de leur laisser le temps d’être eux même, de ralentir le pas durant ses déplacement et de regarder autour de soi.

Vivez sous la conduite de l’Esprit de notre Sauveur. Les fruits de l’Esprit son joie, paix, patience, bonté, bienveillance… Toutes choses qui se reçoivent dans la prière quotidienne.

Donnez gratuitement, le Très-haut est amour.
Si tu as l’amour tu possèdes Dieu, et si tu possèdes dieu, que te manque-t-il ? Que possède le riche s’il n’a pas l’amour ? Que manque-t-il au pauvre, s’il a de l’amour ? Peut être penses-tu qu’il est riche celui dont le coffre est plein d’or, et pauvre celui ont la conscience est remplie de Dieu ? Tu as tort, car il est vraiment riche, celui dans lequel Dieu daigne habiter. Quelle bonne action ne pourras-tu pas faire si tu es digne de porter en ton cœur la source de tout bienfait ? Quel adversaire craindras-tu si tu mérites d'avoir Dieu en toi comme roi ?




Citation :
Le don de soi, est la faculté de se sacrifier au profit de la communauté aristotélicienne et de la république, abstraction faite de sa propre individualité. Elle est la conscience de faire partie d’un tout. Au don de soi correspond le vice de l’orgueil, qui est le sentiment de pouvoir vivre hors de la communauté, ou d’être capable d’atteindre le statut de divin.






Mais laissez moi un instant, vous remémorez le pourquoi de votre venue ici. Mes frères et sœurs, nous sommes ici (et pas seulement dans l'église) pour célébrer Sa parole.

Reprenons ensemble le "Credo" et prions ensuite pour les malheureux à travers le monde.


Je crois en dieu le Très-Haut tout puissant,
Créateur du ciel et de la terre,
Des enfers et du paradis,
Juge de notre âme à l’heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l’univers aux hommes égares.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voue sa vie a nous montrer le chemin du paradis.
C’est ainsi qu’après avoir souffert sous ponce,
Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
Il a rejoint le soleil ou l’attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l’action divine,
En la sainte église aristotélicienne romaine, une et indivisible,
En la communion des saints,
En la rémission des pêchés,
En la vie éternelle.


Voilà la Bonté du Seigneur
Par la grâce d’Aristote,
Par le sacrifice de Christos,
Par la résurrection, par la Puissance du Saint Esprit, à l'œuvre en ce monde.


Faisons la lecture du livre des vertus



Livre de la Création Chapitre VII - « L’amour » a écrit:
1 Dieu ne répondit pas à la créature qui avait fait l’apologie de la domination du fort sur le faible.

2 Il se tourna vers un groupe de créatures. C’était justement celui qui faisait partie de l’espèce humaine et qui avait parcouru le monde. Dieu savait que ce groupe se croyait rejeté par Lui. Ces humains pensaient être privés de tout talent. Ils estimaient être mis à l’écart de la création du fait de leur prétendue infériorité. Mais, parmi eux, l’humain qui portait le nom d’Oane détenait, sans en être sûr, la réponse à la question posée par le Très Haut.

3 Car Oane doutait. Il regardait souvent les étoiles, espérant voir Dieu. Il aimait le Très Haut d’un amour sincère, mais ne savait pas si cela était le véritable sens de la vie. Il voulait bien donner sa réponse, mais il était considéré comme faible d’esprit par son groupe et personne ne voulait le laisser parler. Mais Dieu était omnipotent. Il avait écouté le groupe d’humains se plaindre. Mais surtout, Il avait perçu l’amour et le doute dans le coeur d’Oane.

4 Alors, depuis le ciel, un rayon de lumière se fit et vint nimber Oane. Toutes les créatures furent ébahies, admirant la douce lumière qui auréolait l’humain. Elles s’écartèrent alors, le laissant seul face à Dieu. Il contempla son corps enluminé d’un regard plein de curiosité. Puis il se tourna vers les membres de son groupe. Pour la première fois de sa vie, il put voir dans leur regard non pas du mépris mais du respect.

5 Et Dieu lui demanda: "Et toi, l’humain, n’as-tu rien à Me répondre ? J’ai ici convoqué toute Ma création pour trouver celui qui donnera la juste réponse à Ma question. Tu es venu et tu n’as pas répondu. Alors, maintenant, Je te somme de le faire !" Alors, Oane, terrifié par le ton sévère de son créateur, leva les yeux vers Lui et, d’un ton hésitant, dit: "Mais, ô Très Haut, je ne sais si ma réponse est juste..." Et Dieu lui ordonna: "Parle et je te le dirai !"

6 Alors, Oane répondit: "Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible. Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre créateur."

7 "C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous de t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créés alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste."

8 "Nous sommes certes enchaînés à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour." Alors Dieu dit: "Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer ses semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes."



Il invita tout les paroissiens de -------------- et d’ailleurs qui assistait à la messe, à partager Pain du banquet et le vin.



A Présent prions ! mes biens chers Enfants!

Puis venez partager la nourriture du banquet! Festoyons mes frères! Aujourd'hui La viande sera en abondance autour de la table Aristotélicienne!

Puis si vous le souhaitez je prendrais en confession chacun d'entre vous!

Allez en paix mes enfants!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-carnets-d-art.forumactif.com/forum.htm
Guillaume de Baskerville
Exorciste
Exorciste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1427
Localisation IG : Nancy ( diocèse de Toul)
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: (3) Messe : liberté   Jeu 27 Mai 2010 - 8:48

Faites annecy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-carnets-d-art.forumactif.com/forum.htm
 
(3) Messe : liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tenue de druide (solstice) et sacktue de la liberté
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Messe d'adieu à notre soeur Audra.
» [RP]Messe du mardi soir - par Enosh de Noirlac..
» Messe de Consécration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abbaye Saint-Antoine Siège de la province ecclésiastique de Vienne :: Les Institutions de Vienne :: Séminaire de Vienne :: Cérémonies types-
Sauter vers: